Comment fonctionne une machine à sous?

Utilisée dans la majorité des casinos terrestres et sur les casinos virtuels, la machine à sous est un jeu de hasard qui attire de plus en plus d’abonnés. Vous souhaitez en savoir plus à son sujet ? On vous dit tout !

Présentation et historique en quelques mots

La machine à sous est un pur jeu de hasard qui ne requiert aucune compétence particulière. Par contre, sa manipulation demande de la concentration, et nécessite beaucoup de persévérance. Techniquement, dans sa forme classique, l’appareil est composé d’un levier (facultatif pour les machines à sous modernes), de plusieurs boutons, et d’un dispositif permettant d’insérer des jetons et/ou de retirer les gains. La machine est également équipée d’un écran sur lequel figurent plusieurs symboles, et une ou plusieurs lignes de paiement (diagonales ou horizontales). L’objectif du joueur étant généralement d’aligner des symboles identiques sur une même ligne afin de gagner de l’argent, voire remporter le jackpot.

Notez que dans les casinos terrestres, la clientèle a le droit de demander le taux de redistribution des machines à sous. Plus celui-ci est proche de 100%, plus les joueurs auront des chances de gagner de l’argent. En France, le taux de redistribution minimal est généralement fixé à 95%.

Actuellement, grâce aux avancées technologiques dans le domaine de l’informatique et de l’électronique, les joueurs des casinos ont peu à peu délaissé les machines à sous traditionnelles au profit d’autres appareils plus adaptés à l’ère du numérique.

Evolution du concept et des appareils

La première machine à sous mécanique date de 1898, dénommé Card Bell, a été inventée par l’Américain Charles August Fey. Elle était pourvue de 3 rouleaux et fonctionnait avec un système de poulie. Un an plus tard, il perfectionna ce premier modèle et créa la Liberty Bell un appareil moins volumineux, plus performant, et plus solide (en métal). Sur les roues de celle-ci, il a intégré les symboles comme la pique, le cœur, le fer à cheval, ainsi que la cloche de la liberté.

L’avantage avec la Liberty Bell, c’est qu’elle permet d’obtenir plusieurs milliers de combinaisons différentes.

Fey refuse de commercialiser son brevet, une erreur qui va lui coûter cher, car cela va permettre  à des entreprises concurrentes comme Mills ou Caille de sortir des appareils plus modernes. Durant la prohibition des années 20 pendant laquelle les jeux d’argent et la vente d’alcool furent interdits. Pour ne pas être poursuivi par les autorités, Mills eût l’idée de convertir ses machines en distributeurs de bonbons. C’est à cette période que sont apparus les symboles que l’on utilise encore de nos jours : orange, cerise, prune, banane, fraise, etc. Les machines à sous mécaniques perdurent jusqu’au moment du lancement des appareils électromagnétiques de Bally, au début des années 60.

Les machines électroniques qui sont apparues dans les années 80 sont les ancêtres des appareils utilisés dans les casinos à l’heure actuelle.

>> A LIRE ÉGALEMENT : Les différents thèmes des machines à sous en ligne <<

Quid des machines à sous actuelles ?

Comme nous l’avons déjà évoqué dans le paragraphe précédent, les machines à sous électroniques voient le jour au milieu des années 1980. Intégrant un système informatisé, leurs moteurs sont de plus en plus perfectionnés, car ils sont équipés d’un logiciel capable de faire tourner et d’arrêter automatiquement les rouleaux. En parallèle, ce nouveau système permet aussi d’obtenir encore plus de combinaisons. Cela rend le jeu encore plus passionnant, et permet à l’industrie des jeux d’argent et de hasard de brasser des milliards de dollars chaque année.

Au début du troisième millénaire, l’omniprésence d’internet et des nouveaux outils de télécommunication a conduit à l’apparition des casinos en ligne, et par extension des machines à sous virtuels. Ces dernières ont la cote auprès du public, puisqu’elles sont  extrêmement faciles à manipuler, et très pratiques. En effet, les joueurs n’ont plus besoin de se déplacer dans une salle de jeux pour jouer, mais ils n’auront qu’à s’inscrire sur un site, déposer de l’argent, faire une mise et attendre le résultat.

Les machines à sous en France sont-elles fiables ?

En France, le secteur des jeux d’argent et de hasard fait l’objet d’un contrôle strict par les agents de l’Etat. Aussi, toutes les machines utilisées dans les casinos sont sous contrôle permanent, permettant aux joueurs d’obtenir une garantie sur la fiabilité des appareils. Le taux de redistribution, les recettes, les entrées et le nombre de coups sont automatiquement stockés dans un fichier sécurisé. Puis les données sont prélevées par les agents du ministère de l’intérieur. Pour les machines à sous vidéo, par exemple, le logiciel Random Number Generator fait sortir des numéros au hasard, ne laissant aucune place à une quelconque fraude.

Ceci nous permet d’affirmer qu’en France, le risque d’arnaque ou de tricherie dans les salles de jeux est très faible.

Depuis ces 5 dernières années, les développeurs de jeux ne cessent de rivaliser d’ingéniosité pour créer de nouveaux types de machines à sous. Aussi, ne vous étonnez pas si vous apercevez des appareils présentant des jeux sous forme de dessins animés ou de films en 3D, car le concept reste le même, seule  la forme change.

Laisser un commentaire